Centre Charifa Lalla Oum Kaltoum de formation par apprentissage, une plateforme de formation adaptée aux besoins des jeunes

SM le Roi préside la cérémonie de lancement de la 3ème phase de l’INDH (2019-2023), conçue selon une nouvelle ingénierie
19 septembre 2018
Modules de formation et de renforcement des capacités réalisés au titre de l’exercice 2018
17 avril 2019

Le Centre Charifa Lalla Oum Kaltoum de formation par apprentissage, mis sur pied grâce à l’appui de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), offre une palette de formations adaptées aux besoins des jeunes et des femmes de Tanger, leur permettant d’accéder au marché du travail ou de se lancer dans l’auto-emploi.

Ouvert en novembre 2017, le centre a nécessité une enveloppe de 8 MDH, dont une contribution de 2,2 MDH de l’INDH, a déclaré à la MAP Mme Salwa Demnati, présidente de l’Association régionale de l’Union nationale des femmes marocaines, porteuse du projet.

D’une capacité de 150 personnes, le centre compte aujourd’hui quelque 550 bénéficiaires dans les diverses formations offertes (aide sociale, formation en éducation et crèche, coupe et couture moderne et traditionnelle, coiffure et esthétique, cuisine et pâtisserie, informatique, éducation informelle professionnelle et alphabétisation).

Dans le cadre des ateliers, les bénéficiaires du centre suivent des stages de formation dans plusieurs entreprises, a fait savoir Mme Demnati, ajoutant que la structure offre aussi des activités parallèles, “comme les campagnes de sensibilisation à la santé et à l’auto-emploi, mais également des rencontres sur la cause nationale”.

“Le centre est ouvert sur une frange vulnérable de la société, à savoir les femmes et les jeunes victimes du décrochage scolaire”, a-t-elle dit, notant que “cette année, nous nous sommes ouverts sur les garçons et les jeunes hommes aussi, dont les jeunes en situation de handicap”.

Saida Lahmam, l’une des formatrices en pâtisserie, a indiqué à la MAP que la formation dans son atelier, qui s’étale sur une année, “profite aux jeunes filles et garçons de tous les âges, et touche à présent les jeunes en situation de handicap”.

Amal Chabach, bénéficiaire, depuis près d’une année, de la formation en pâtisserie moderne et traditionnelle, assure avoir “appris énormément de choses grâce au dévouement des formateurs et des dirigeants du centre”.

De son côté, Mohamed Ali Karkab, un jeune en situation de handicap mental bénin bénéficiant de l’atelier coupe et couture, se réjouit d’avoir terminé sa formation de deux années, dont il décrochera son diplôme dans quelques semaines, assurant qu’il compte “directement me lancer dans un projet personnel”.

“Cette formation me permettra d’entamer une activité génératrice de revenu et ainsi assurer mon avenir”, a-t-il dit avec fierté.

Même son de cloche chez Mehdia Benajiba, bénéficiaire de la formation en coiffure et esthétique, qui a indiqué avoir “appris énormément, et grâce à cette formation j’ai vu ma vie s’améliorer d’une manière appréciable”.

Le centre est érigé sur une superficie de plus de 1100 m2 sur deux étages. Il compte notamment un hall d’accueil, une salle d’exposition, une salle de conférence, une salle de réunion, un atelier de cuisine, cinq classes d’études et quatre salles d’atelier.

MAP le 28/11/2018