Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Le CRDH approuve 720 projets pour plus de 295 MDH

Lancement de la 1ère caravane régionale pour l’autonomisation des femmes
29 mars 2021
Appel à manifestation d’intérêt pour la sélection des associations œuvrant dans le Soutien Scolaire au sein de la Préfecture de Tanger-Assilah / Cercle d’Assilah
2 mai 2021

23 avril 2021

Le Comité régional de développement humain (CRDH) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a approuvé, vendredi à Tanger, les 720 projets proposés au titre de l’année 2021, pour un montant global de 295,6 millions de dirhams (MDH).

Lors de cette 1ère réunion au titre de 2021, présidée par le secrétaire général de la préfecture de Tanger-Assilah, Habib Al Alami, qui représentait le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, le comité a approuvé, à l’unanimité de ses membres, les projets proposés par les comités provinciaux de développement humain (CPDH).

Il s’agit de 83 projets d’une enveloppe budgétaire de 53,6 MDH, dans le cadre du programme de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base, et 108 projets d’un montant d’environ 58,6 MDH, dans le cadre du programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité.

A cela s’ajoutent 413 projets d’un investissement global de près de 72,8 MDH, dans le cadre du programme « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes », et 123 projets d’une valeur de 129,3 MDH, dans le sillage du programme « Impulsion du capital humain chez les générations montantes ».

Ces projets sont répartis sur 194 projets dans la préfecture de Tanger-Assilah (41,3 MDH), 117 dans la province de Tétouan (29,9 MDH), 80 dans la province de Larache (36,4 MDH), 35 dans la province de Fahs-Anjra (30,87 MDH), 15 dans la préfecture de M’diq-Fnideq (11,32 MDH), 95 dans la province d’Ouezzane (38,3 MDH), 66 dans la province de Chefchaouen (67,8 MDH) et 118 dans la province d’Al Hoceima (39,5 MDH).

Cette réunion a été une occasion pour présenter le bilan des réalisations de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) au titre de l’année 2020 au niveau de la région, marqué par la programmation de 252 projets, dont 60 sont en cours de réalisation, avec une enveloppe budgétaire globale de 316,4 MDH, en plus de l’approbation des 26 projets proposés par les CPDH restants de l’année 2020, pour un montant de 25,5 MDH.

Intervenant à cette occasion, M. Al Alami a appelé à redoubler d’efforts pour achever les projets en cours de réalisation dans le cadre de l’INDH, et à œuvrer pour accélérer la mise en œuvre des projets qui s’inscrivent dans le cadre de l’axe « Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes », compte tenu des répercussions sociales de la pandémie de la Covid-19.

Dans une déclaration à la MAP, le coordonnateur régional de l’INDH, Moustapha Tahiri, a souligné que cette réunion a été l’occasion de s’arrêter sur les indicateurs d’avancement des projets de l’Initiative, qui ont permis à la région de se hisser aux premiers rangs au niveau national dans ce domaine, notant que les 720 projets approuvés au titre de 2021 s’inscrivent dans le cadre des quatre programmes de la phase III de l’Initiative.

Cette réunion a été ponctuée aussi par l’adoption de cinq conventions-cadres régionales pour la mise en œuvre l’axe d’appui à l’entrepreneuriat sur la période 2020-2023, entre l’INDH, la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie au niveau de la préfecture de Tanger-Assilah et les provinces de Fahs-Anjra, Chefchaouen et de Larache, l’Association méditerranéenne pour le développement et la formation dans la province de Tétouan, et le cabinet d’études et de conseil (Exen consulting) dans la province d’Al Hoceima, ainsi que la Fondation Moubadara pour les jeunes et l’entrepreneuriat à la préfecture de M’diq-Fnideq, et l’Association de Tanja Moubadara dans la province d’Ouezzane.

Cette réunion s’est déroulée en présence notamment de la présidente du conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, les secrétaires généraux et les présidents des conseils préfectoraux et provinciaux de la région, ainsi que les chefs des divisions de l’action sociales, les chefs des services décentralisés et les représentants des associations de la société civile actives dans la région.

(Avec MAP)