Tanger-Assilah: Mise en exergue de la contribution de l’INDH dans le secteur de l’enseignement

Tanger à l’heure des journées portes ouvertes de l’entrepreneuriat
5 mai 2021
Appel à manifestation d’intérêt n°2 pour la sélection des associations œuvrant dans le Soutien Scolaire au sein de la Préfecture de Tanger-Assilah / Cercle de Tanger
16 juin 2021

18 mai 2021

Le Comité provincial de développement humain (CPDH) à la préfecture de Tanger-Assilah a organisé, mardi, une journée de communication à l’occasion de la célébration du 16è anniversaire de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), sous le thème « Covid-19 et Éducation: Bilan et perspectives pour préserver les acquis ».

Cette rencontre a été marquée par la présentation du bilan de l’INDH dans le secteur de l’éducation entre 2019 et 2020, la contribution de l’Initiative à surmonter les effets de la pandémie de la « Covid-19 » sur le secteur de l’enseignement, et les mesures prises pour assurer la réussite de l’enseignement préscolaire en milieu rural dans ce contexte pandémique.

Dans une allocution lue en son nom par le Secrétaire général de la Wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Habib Al Alami, le Wali de la région, Mohamed Mhidia, a souligné que les autorités de la wilaya accordent une importance particulière au suivi de la mise en œuvre des projets de l’INDH, afin d’atteindre les objectifs fixés avec la rapidité requise, notant qu’un total de 51 projets ont été programmés, avec une enveloppe budgétaire d’environ 39 millions de dirhams (MDH), dont 44 ont été réalisés, malgré la situation difficile provoquée par la pandémie du coronavirus.

M. Al Alami a fait savoir que quelque 75 projets ont été programmés au titre de l’année 2021, avec une enveloppe de près de 49 MDH, relevant qu’ils sont en cours de réalisation, grâce à l’adhésion de tous les partenaires concernés par les projets de l’INDH.

Il s’est, en outre, arrêté sur le rôle joué par l’Initiative, en coordination avec le ministère de de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, dans le soutien du secteur de l’éducation et de l’enseignement, qui est une question nationale pour le Maroc, notamment à la lumière de ce contexte marqué par la pandémie de la Covid-19, ainsi que dans la promotion de l’enseignement préscolaire.

Pour sa part, le chef de la division de l’action sociale (DAS) à la Wilaya, Mohamed Ameziane, a présenté un exposé dans lequel il a souligné que la période 2019-2020 a été marquée par la mise en œuvre de 46 projets dans le cadre de l’INDH, répartis sur les deux programmes de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les territoires sous-équipés (11 projets), et d’impulsion du capital humain des générations montantes (35 projets).

Il a relevé que le nombre de bénéficiaires de ces projets, qui ont nécessité une enveloppe budgétaire de plus de 32 MDH, a atteint 13.800, précisant que l’enseignement s’est accaparé 38% des contributions de l’Initiative dans les projets de développement au titre des exercices 2019 et 2020.

Cette rencontre a été l’occasion de présenter les projets liés au secteur de l’éducation et de l’enseignement, financés par l’INDH, en particulier ceux relatifs à la construction et l’équipement d’unités préscolaires, le transport scolaire, l’initiative « Un million de cartables », et à la construction et l’équipement de la Maison de l’étudiante.

De leur côté, le directeur provincial de l’Education nationale à Tanger-Assilah, Rachid Rayane, et la responsable provinciale de la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire (FMPS), Hanae Mansour, se sont arrêtés sur la précieuse contribution de l’INDH au renforcement des infrastructures, l’accompagnement social des élèves et au transport scolaire, mettant en avant l’intérêt particulier accordé par l’Initiative aux projets de généralisation de l’enseignement préscolaire.

Cet événement a été aussi une occasion pour saluer les sacrifices consentis par la famille de l’éducation en période de pandémie, afin d’assurer la poursuite des cours et l’achèvement des programmes scolaires, et remettre des chèques aux porteurs de projets, financés dans le cadre du troisième programme de l’INDH.

Il a été ponctué également par une visite de terrain dans une unité d’enseignement préscolaire en milieu rural.

(Avec Map)